Courbures

Courbures présente le concept à travers la thématique du corps. Le corps et l’image que nous en avons. Le corps dans son rapport à ce qui le constitue et à ce qui l’entoure. Le corps comme lieu d’échange entre l’intérieur et l’extérieur.

http://expocourbures.blogspot.be/

___________________________________________________________________________________

SAIKO (http://www.saikoproject.com)

Saiko est une artiste avec déjà plusieurs expositions à son actif en Belgique et au Japon.
Depuis quelques temps, elle développe une thématique liée à la métamorphose du corps humain et tente d’en approcher le sens au plus près, à l’aide de techniques très diverses dans différentes disciplines artistiques : textiles, produits alimentaires, photographies, vidéos etc. Elle poursuit son concept qu’elle appelle «Visualization of Invisibility». Ses travaux consistent à concevoir et à relever des choses habituelles et ordinaires de notre vie quotidienne. Le foyer de son monde a pour sujet la métamorphose du corps ; pour cela elle se crée un univers de fiction en travaillant sur la cellule, la peau, les organes, la graisse, etc. Le but de son travail est de mettre en parallèle le système organique à partir duquel elle travaille et les systèmes plus vastes qui organisent la vie sociale. Elle propose donc de mettre en question le système actuel et toutes les idées générales qu’il véhicule.
Série Inside.

Le but de ces travaux est de faire penser à l’intérieur du corps.

Ces images présentent une fiction des entrailles. La réalité dans cette fiction est que ces pseudo-organes pourraient être assimilés à l’intérieur du corps et devenir de vrais organes. C’est-à-dire que ces organes imaginaires représentent soit une coupe d’organes sectionnés, soit une coupe dans un chou-rouge. L’image peut avoir un double sens.
La conscience commune du corps permet d’évoquer du sens par des pseudo-organes imaginaires.
"Mutation E" 
"Mutation D" 
"Kokoro ver. Mutation" (Saiko Maeda x Cypris Laboratorium)
"Inside C"
© Saiko MAEDA

___________________________________________________________________________________

Elise (http://dce-nguyen.wix.com/dcen)

Voici maintenant quatre ans qu’Elise met au cœur de son travail la question du corps, de l’empreinte, des frontières et des limites, du « ce qu’il y a entre ». Tout cela est mis en œuvre par le dessin et mais aussi en usant de l’outil photographique. Des corps qui naissent les uns des autres, co-naissent l’un à l’autre. L’empreinte de sa peau se pétrissant du dessin d’un autre corps, celui du modèle. La lutte entre ces corps hétérogènes ; leur fusion malgré tout.
Un jeu d’empreinte naît également à travers l’outil photographique. A partir de ses cheveux, Elise cherche à ouvrir tout un champ exploratoire. Les photogrammes, s’étalant comme de l’encre, se confondent avec la gravure ou le dessin, oscillent entre animal et végétal, mouvement du corps et paysage, densité et légèreté. Les frontières à nouveau se brouillent, luttent et interrogent.

« Quand le corps se met en oeuvre et cherche sa place à la jonction de l’injoignable.. »
© Dcen

___________________________________________________________________________________

Niels gryspeirt (http://nosrestes.org/niels/)

Jeune illustrateur de 31 ans, Niels travaille essentiellement le médium de la carte à gratter noire, processus dont le résultat s’apparente à de la gravure hormis le fait qu’il n’y a pas de processus d’impression.
Il fait partie depuis 2 ans du collectif « Nos Restes » avec lequel il a eu la chance de participer à différentes expositions collectives en Belgique et à l’étranger.
Partageant sa vie entre son métier d’illustrateur et celui de technicien de spectacle dont il ressent une influence croissante, il se penche essentiellement sur la recherche d’une certaine lumière.
© NIELS

__________________________________________________________________________________

Le lieu

« Kitchen by kitchen » est un lieu d’échange pluridisciplinaire situé à deux pas de la place Sainte Catherine où art plastique et performances culinaires se côtoient, titillant papilles et pupilles.
L’exposition « Courbures » y fait escale à la suite notamment des évènements culinaires de Peter Young et de Laura Bianconcini, des performances artistiques du collectif bruxellois Spend-It, de Christine Dupuis et Thorsten Baensch ou de rencontres d’artistes comme Lara Almarcegui.
Un lieu disponible qui appelle l’art, le malaxe et le sert dans une assiette de nacre clair.
Bon appétit !
Kitchen By Kitchen
Tel : 02.223.00.87 (ouvert sur rendez-vous)
samuel.webber@skynet.be
Kitchen by kitchen, 20 Boulevard d’Ypres, 1000 Bruxelles. (près de la place Ste-Catherine)

Accès:
Tram 51, arrêt Ypres.
Metro 2 et 6, arrêt Yser.
Metro 1 et 5, arrêt Ste-Catherine.

Publicités